Le Dividende Démographique Africain : Est-ce un optimisme mal placé?

Des décennies de fécondité élevée avec une baisse de la mortalité infantile ont permis de créer une structure par âge très jeune pour le continent africain. Environ 60% de la population africaine avaient moins de 25 ans en 2015, contre respectivement 43% et 41% pour l’Amérique latine/les Caraïbes et l’Asie. Les perspectives de la jeune population africaine en tant que moteur de la transformation économique du continent ont attiré l’attention des dirigeants de la région, aboutissant au choix par l’Union Africaine du thème de de l’année 2017 : Exploiter le dividende démographique au moyen d’investissements dans la jeunesse. L’optimisme est-il mal placé ? Ce dont nous n’avons pas beaucoup entendu parler, c’est le coût de l’inaction. Qu’adviendra-t-il du continent s’il n’y a pas d’investissements majeurs pour réduire la fécondité, lutter contre le taux de chômage élevé, en particulier chez les jeunes, et si les investissements dans la santé, l’éducation restent aux niveaux actuels ? Une autre dimension intéressante réside dans le succès relatif, sur le plan socioéconomique et en matière de développement, d’un petit nombre de petits États insulaires d’Afrique et de petits États qui ont moins de 3 millions d’habitants. Ces pays ont des structures démographiques, économiques et sociales uniques, mais les spécialistes de la population et les économistes ne les étudient pas autant que les grands pays. Quelles leçons les pays africains pourraient-ils tirer de ces pays pour réaliser leurs ambitions de bénéficier du dividende démographique ?
Ce sous-thème invite les sessions pouvant permettre de :
a) Eclairer les conditions nécessaires pour que les pays africains exploitent le dividende démographique, en soulignant également le coût de l’inaction
b) Présenter les enseignements tirés des pays qui ont bénéficié de la transition démographique, y compris des petits états insulaires, et des pays qui n’ont pas bénéficié de ce phénomène
c) Souligner le rôle du genre dans l’accélération du dividende démographique
d) Explorer les perspectives du deuxième dividende démographique en s’appuyant sur les enseignements tirés des petits états insulaires, en Afrique du Nord et en Afrique australe.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire