Planification Familiale : Aborder le dernier virage

La faible utilisation des services de planification familiale (PF) est un facteur explicatif important des taux de fécondité élevés et des résultats médiocres en matière de santé de la mère, de l’enfant, et du nouveau-né en Afrique. Au cours de la dernière décennie, les programmes de PF ont réalisé des progrès substantiels dans de nombreuses régions d’Afrique, mais une fécondité toujours élevée et une faible prévalence contraceptive persistent notamment en Afrique subsaharienne. Les principaux obstacles à la généralisation de l’utilisation des services de la PF sont la culture et la religion, le faible accès aux services, la qualité médiocre des services et les ruptures régulières de stock. Dans ce sous-thème, l’accent est mis sur une meilleure compréhension de la manière dont les programmes de PF peuvent atteindre les populations marginalisées par rapport à l’accès aux services de PF.
Les sessions devraient traiter des questions suivantes :
a) Qui sont les populations les moins bien desservies et où résident- elles ?
b) Interventions visant à améliorer l’accès à la PF par les populations mal desservies, les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et les populations les plus-à-risque
c) Qualité des services et satisfaction de la clientèle
d) Innovations pour financer les programmes de planification familiale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire